Rendre le militantisme plus accessible

De Le Hub
Aller à la navigation Aller à la recherche

Cette page a été créée afin d'outiller les groupes militant afin de rendre leurs espaces plus accessibles pour des personnes qui ne s'y sentent actuellement pas toujours les bienvenues. Elle vise à contribuer à la création d'espaces dans lesquels les personnes sentent qu'elles peuvent rejoindre le mouvement pour la justice climatique à leur façon! Plusieurs sujets s'y retrouvant sont basés sur des questions posées par des personnes de la communauté du HUB. Celle-ci comprend des définitions de l'accessibilité, des considérations relatives à la planification d'événements et d'actions accessibles, la communication et le contenu, la création d'une culture accessible et d'autres suggestions liées à la création d'un espace plus accueillant.


Nous encourageons les groupes à voir l'accessibilité comme un processus continu d'attention et d'écoute active plutôt que comme une recette toute faite à suivre. C'est un processus humain avant tout.


Note d'ouverture du blogue Access Culture


Les espaces accessibles aux personnes marginalisées - qui sont victimes d'abus à de nombreux niveaux - incarnent une ouverture, une délivrance, la liberté. Un espace ouvert est une étreinte offerte. Pour les personnes qui vivent en marge des marges, qui doivent se battre pour prouver leur existence, qui sont exclues des mouvements, qui sont assujeties à des abus prenant la forme de l'isolement, avoir accès à des espaces signifie avoir accès à la communauté, à la connexion, à l'existence.


Lorsque nous rendons les espaces accessibles, lorsque nous construisons des mouvements basés sur l'inclusion, nous reconnaissons que chaque personne a une valeur intrinsèque, que notre existence est belle et nécessaire.


Créer des espaces accessibles, c'est reconnaître que la connexion est nécessaire, que la communauté est nécessaire, que notre culture s'est construite sur le mythe de la séparation, le mensonge de la déconnexion.


Nous devons passer de l'indépendance à l'interdépendance afin de transformer la société.



L'accessibilité universelle

« L’accessibilité universelle est le caractère d’un produit, procédé, service, information ou environnement qui, dans un but d’équité et dans une approche inclusive, permet à toute personne de réaliser des activités de façon autonome et d’obtenir des résultats équivalents.» - Définition mentionnée par Ex Aequo et développée en 2011 par le Groupe DÉFI Accessibilité (GDA) [1]

 

Donc, un milieu accessible adopte une approche inclusive


Penser des milieux de façon inclusive revient donc à...

  • prendre en compte toute la diversité humaine en ce qui concerne les capacités, la langue, la culture, l'identité de genre, l'orientation sexuelle, l'âge et toutes les autres formes de différences humaines
  • concevoir une diversité de moyens pour que les gens puissent participer [2]
  • s'éduquer sur les différentes identités composant la diversité humaine


Ex Aequo distingue l'accessibilité de l'adaptation.

L'adaptation serait constituée des changements effectués afin d'accommoder des personnes relativement à « un environnement, une communication un programme, ou un service déjà existant ».
On adapte lorsqu'on construit un métro uniquement doté d'escaliers, puis qu'on y ajoute des ascenseurs plusieurs années plus tard.
On rend accessible universellement lorsqu'on prévoit des rampes d'accès aux autobus.


L'accessibilité dans l'organisation d'activités et d'actions

Ce point vient répondre à une question posée par une personne militante de la communauté du HUB sur l'accessibilité dans les manifestations.

Choix d'emplacement

Accès au lieu
Une personne en fauteuil roulant peut accéder au lieu.


  • L'entrée du lieu doit être un plein-pied ou munie d'une rampe d'accès et doit être d'une largeur de 800 mm minimum.
  • Vérifier si le lieu n'est pas en construction ou en rénovation, ce qui pourrait rendre l'espace temporairement inacessible.
Déplacement sur les lieux

Une personne en fauteuil roulant peut se déplacer dans toutes les pièces et accéder à une toilette.

  • Les portes doivent être de 800mm minimum
  • Tous les parcours que doit emprunter la personne doivent être sans obstacle et doivent avoir une largeur libre d’un minimum de 920 mm.
  • Les dimensions d'une cabine de toilettes doivent être de 1500 x 1500mm minimum
Concernant les critères détaillés pour que des infrastructures soient accessibles universellement, consulter les fiches techniques de Kéroul

(stationnement, signalisation et affichage, entrée accessible, poste d'accueil, salle, événement extérieur, ...)

Le trajet que la personne doit emprunter doit être libre d'obstacles et avoir une largeur libre d'au moins 920 mm.
Assurez-vous que le lieu n'est pas en construction ou en rénovation, ce qui pourrait rendre l'espace temporairement inaccessible.
L'entrée doit être de plain-pied ou équipée d'une rampe d'accès et doit avoir une largeur d'au moins 800 mm.


Consultez Sins Invalid pour en savoir plus sur les infrastructures accessibles.


Si aucune toilette n'est accessible aux personnes en fauteuil roulant, il est possible d'engager une personne préposée aux bénéficiaires. Elle pourra assister les personnes ayant besoin de leur assistance, notamment les personnes à mobilité réduite

Emplacement

L'emplacement géographique est bien desservi.


  • Choisir un lieu (de départ et d'arrivée) qui soit accessible en transport en commun incluant un transport adapté.
  • Choisir un lieu et qui soit près de toilettes ainsi que d'un abri (du soleil ou de la pluie).
  • En cas de lieu plus éloigné, prévoir un service de covoiturage.


Saison

L'hiver, les personnes à mobilité réduite ont plus de difficulté d'accès aux lieux.


Se souvenir que les événements ayant lieu en hiver sont naturellement beaucoup plus difficiles d'accès aux personnes à mobilité réduite. La qualité du service de déneigement actuel (même à Montréal) ne permet pas aux personnes en fauteuil roulant de se déplacer en hiver).

Volets

L'activité a plusieurs volets.


 « Dans le cas où la manifestation ne peut être accessible universellement, proposer aux militants d’autres façon de participer comme par des actions pouvant être faites à distance.» Prévoir une activité à plusieurs volets favorise l'engagement de personnes à mobilité réduite.

Responsable Il y a une personne responsable de l'accessibilité des lieux physiques en préparation de l'événement.

  • Identifier les obstacles. 


Truc

Exemple : Je veux organiser une manifestation devant l'hôtel Sheraton, lieu d'un rassemblement entre membres avec du pouvoir concernant l'enjeu pour lequel je milite. Je regarde les services en transports adapté (ex: SIRTA (STM), EXO (couronne sud ou couronne nord de Montréal). Je fais le trajet à pied entre l'arrêt du transport et l'hôtel (ou le trajet de la manifestation, si mon action compte être mobile). S'il y a des côtes, il faudra prévoir des personnes pour aider les personnes en fauteuil manuel.


En cas de trajet...

Durée
Le trajet n'est pas trop long.
  • Il faut le double ou le triple de temps de déplacement pour faire un trajet en chaise roulante qu'il faut pour le faire à pied.
  • Une aide à mobilité motorisée a une autonomie de 25 km sur une surface plane.
Diffusion

Le trajet est diffusé d'avance.

  • Choisir de rendre disponible le trajet ou le déroulement d'un événement aide les personnes en situation de handicap à prévoir leur déplacement.
Présence sur les lieux

Des personnes attendents au lieu d'arrivée et de départ.

  • Permet d'accompagner les personnes à mobilité réduite qui attendent un transport adapté par exemple.

Bonnes pratiques

  • Lieu avec toilettes accessibles aux fauteuils roulants
  • Lieu desservi par les transport en commun et adapté
  • Point de ralliement extérieur près de toilettes accessibles aux fauteuils roulants et d'un abri
  • Trajet et emplacement diffusés à l'avance


Accueil des différentes identités

L'accessibilité d'un événement passe aussi par ce qui est fait pour que des personnes aux identités multiples s'y sentent bienvenues. Différentes personnes vont avoir différents besoins. Nous avons sur cette page du contenu afin de rendre le milieu militant plus ouvert aux personnes vivant du racisme, du classisme (qui sont en situation de précarité), de la mysogynie, du sexisme et de la transphobie et qui sont neurodivergentes, introverties et/ou en situation de handicap.


Hydratation et alimentation

Restrictions alimentaires

Être à l'écoute des restrictions alimentaires des personnes participantes.

  • Demander aux personnes leurs restrictions alimentaires en amont d'un événement.
  • Afficher à l'avance les ingrédients et spécificités de la nourriture offerte.
Assistance

Prévoir des personnes prêtes à aider au service en cas de besoin.

Coût

Offrir de la nourriture gratuite.

  • En cas de nécessité de vendre de la nourriture, prévoir des options gratuites, à coût réduit ou à contribution volontaire.
Eau

Offrir de l'eau.

  • Si l'espace n'en fournit pas, prévoir des récipients à cet effet.

Anti-oppression

Responsables

Avoir des personnes-ressources disponibles en cas d'inquiétude, d'insécurité ou de détresse d'une personne.''''

Espaces

Créer des espaces non-mixtes au besoin.


Positionnement
Rendre publique la position de l'organisation contre les différentes formes de violence et de discrimination.
Image

Ne pas publiciser l'événement avec des images associés à des groupes peu inclus dans l'organisation. 

...(ex : personnes PANDC - personnes autochtones, noires et de couleur) à moins que celles-ci y occupent une place importante au sein de l'événement lui-même (en terme de ressources allouée, personnes invitées, groupes partenaires, personnel).

Parentalité

Espace
Prévoir un espace pour les poussettes.
Service
Offrir un service de gardiennage

Transport

Lieu
Choisir un lieu accessible en transport en commun (incluant le transport adapté).
Covoiturage

Mettre en place un service de covoiturage.
Surtout lors de la tenue d'événements loin des transports en commun ou dans des secteurs avec une plus grande densité de population.

Besoins personnalisés

Vérifier les besoins des personnes en lien avec le transport.


Lorsqu'on invite des personnes spécifiques à des événements (conférencières, facilitatrices, présentatrices, ...), cet aspect de l'accessibilité est particulièrement important. Certaines d'entres elle auront peut-être besoin que quelqu'un vienne les chercher, étant limitées dans leurs moyens de se déplacer.

Coût
Offrir des billets de transport gratuits aux personnes qui en demandent.

Odeurs, bruits et lumières

Viser la création d'un espace à faible stimulation sensorielle au sein même de l'événement. Si ce n'est pas possible en raison de la nature plus bruyante d'un événement par exemple, offrir un tel espace pour les personnes qui sentiraient le besoin d'y aller.

Odeurs

Créer un espace non-parfumé.
Demander aux personnes participantes de ne pas porter de parfum.

Bruit

Offrir un espace calme pour les gens qui voudraient se retirer du bruit de l'événement.
Des casques qui bloquent le son peuvent être proposés dans cet espace.

Lumières
Éviter les lumières fluorescentes.

Langue et langage

Interprétation
Offrir un service d'interprète.

Langage des signes, langue minoritaire, ...

Préparation

Déroulement

Fournir un déroulement par écrit à l'avance ainsi que le jour même.
Permet de suivre le cours de l'action et des discussions plus facilement. Offre la possibilité à certaines personnes de se préparer mentalement et intellectuellement.

Photos

Rendre disponible des photos de l'emplacement à l'avance, surtout s'il y en a pas de disponibles en ligne.

Discussions

 Avant d'amorcer des discussions sur un sujet sur lequel les personnes n'ont pas eu le temps de s'interroger, laisser un moment de calme pour réfléchir et écrire ses pensées aide à ce que davantage de personnes se sentent à l'aise de participer aux discussions.

Fatigue 

Social

Ne pas créer des espaces exclusivement faits de réseautage.

Une activité qui consiste seulement à parler aux autres est intimidant et très fatiguant pour les personnes introverties. Avoir un espace pour vaquer à d'autres occupations permet de leur offrir une issue confortable.

Intensité

Espacer les activités plus stimulantes

Espacer des activités qui prennent beaucoup d'énergie aux personnes introverties leur permet de se ressourcer entre les deux.


Faire des pauses fréquentes.

Permet d'éviter la surstimulation et de se recentrer.


En planifiant des activités et des rencontres, garder en tête qu'on cherche à éviter à la fois la surstimulation des personnes les plus introverties et la perte d'intérêt des personnes les plus extraverties.

Sommeil

Préconiser les événements qui n'ont pas lieu trop tôt ou trop tard.

Diversité de genre

Pronoms

Demander aux personnes qui participent d'écrire leur(s) pronom(s) à côté de leur nom.

Si elles ne souhaitent pas le faire, respecter ce choix.
Toilettes non-genrées

Avoir des toilettes non-genrées.

Celles-ci sont identifiées selon l'infrastructure qu'elles contiennent plutôt que des illustrations ou du vocabulaire genré

Modes de communication

Visuel et écrit

Offrir de communiquer visuellement ou par écrit plutôt qu'à l'oral.Les rencontres doivent permettre aux personnes de communiquer de manière visuelle ou par écrit au besoin. Les groupes peuvent fournir le matériel en ce sens (feuilles et crayons).

Compétence

Présumer la compétence.

La présomption de compétence, c'est le fait d'interragir avec les personnes neurodivergentes comme avec n'importe qui; de personne égale à égale (peu importe leur apparence de compréhension ou d'incompréhension, conception que nous basons sur des préjugés et des biais).


Devrait particulièrement s'appliquer lors d'interactions avec des personnes neurodivergentes qui sont muette ou  étiquetées « peu autonomes » [3]

Expérience

Informer les nouvelles personnes.

Rendre l'événement accessible à des personnes avec différents niveaux d'expérience et besoins (ex: personnes dyslexiques) notamment grâce à un vocabulaire adapté et des documents d'accompagnement (lexique, manuel, ...).

Expliquer les notions approfondies.

Lorsque certaines notions plus approfondies doivent être discutées, ne pas présumer que tout le monde les connait. Prendre le temps de les expliquer ou prévoir un atelier d'introduction facultatif au début de l'événement pour introduire les sujets discutés.

Mettre à jour.

Mettre tout le monde à jour sur les enjeux abordés afin que les personnes ayant le plus de connaissances puissent les partager aux autres dès que possible.

Besoins particuliers

D'avance
Offrir un espace (sondage, courriel) afin que les personnes invitées / participantes puissent exprimer leurs besoins spécifiques à l'avance.
Le jour même
Le jour de l'événement vérifier directement auprès de ces personnes.
Exemples

Une personne participante aimerait être introduite au fonctionnement des tours de parole.

Une personne invitée n'a pas accès à un ordinateur ou à internet.

Mesures sanitaires liées à la pandémie

Alors que les risques de contagion à la COVID sont plus bas dans le cas de rassemblements extérieurs qu'intérieurs, les risques sont tout de même présents. [4] C'est particulièrement vrai en présence de foules lors de manifestations ou de rassemblements. Les risques de contagion sont encore plus élevés chez les personnes immunodéprimées.


Si vous n'avez pas mis en place de mesures de sécurité contre la COVID, il y a peu de chance que des personnes vulnérables participent à votre événement. Ne pas mettre en place de mesures de sécurité contre la COVID envoie également le message que les personnes à haut risque de devenir très malades si elles contractaient la COVID sont jetables, ce qui renforce la discrimination fondée sur la capacité physique, le capacitisme.

Nous devons empêcher les membres de nos communautés de tomber gravement malade, les protéger de la réinfection (dont les risques sont actuellement incertains) et du développement de complications reliées au syndrome post-COVID-19 (COVID longue).


Quelques mesures de sécurité à mettre en place lors de l'organisation d'un événement en personne.

Masques

Annoncer que les personnes participantes devront porter un masque pendant toute la durée de l'événement, même si celui-ci se déroule en plein air. 

Prévoir des masques supplémentaires pour les personnes qui n'en ont pas, idéalement des masques N95 ou KN95 qui sont l'une des meilleures options disponibles pour se protéger contre le COVID-19.

Désinfectant
Demander à quelques volontaires de distribuer du 'désinfectant pour les mains de temps en temps, et surtout avant de distribuer de la nourriture si cela fait partie de votre événement.
Maladie
Demander aux personnes qui se sentent malades, qui ont été en contact avec une personne dont le test de dépistage du COVID-19 est positif ou qui ont été en contact avec une personne dont le test de dépistage est négatif mais qui présentent des symptômes du COVID-19 de ne pas participer à l'événement.
Distance
Encourager les personnes participantes à conserver une distance entre elles.

Santé et sécurité

Prendre les précautions nécessaires selon l'espace afin d'éviter les accidents et empêcher les situations fâcheuses en cas d'urgence.


Exemples : penser à couvrir les fils électrique, identifier ou couvrir les surfaces glissantes, s'assurer que les espaces extérieurs sont bien illuminés et que les sorties d'urgence identifiées sont fonctionnelles.

Événements virtuels

Information

Fournir de l'information sur comment accéder à l'événement.

Penser aux personnes n'ayant pas accès à internet chez elles. Partager l'information hors ligne.


Créer une fiche d'information pour accompagner les personnes dans l'utilisation de la plateforme.

Indiquer les étapes à suivre afin d'utiliser la ou les plateformes.

Participation hors-ligne

Offrir la participation sans ordinateur ou internet.
Si vous faites un événement par visioconférence (par Zoom, Google Hangouts, Jitsi ou GoToMeeting), offrir une option de connexion par téléphone.

Diffusion en direct

Se demander : Est-ce que les personnes peuvent assister à la diffusion sans compte sur la plateforme? (Facebook Live, Instagram Live/Stories, YouTube).

  • Les notes et les sous-titres en direct ainsi qu'un bon son sont des facteurs clés des événements diffusés en direct.

Besoins

Inviter, inclure les personnes en situation de handicap et répondre à leurs besoins.

  • Inclure des personnes en situation de handicap en tant que panéliste et assumer qu'elles viendront à vos événements virtuels.
  • Prévoir un budget pour le sous-titrage, l'interprétation en langage des signes et en d'autres langues.
  • S'assurer que le logiciel ou service utilisé est compatible avec la technologie d'assistance (par exemple, les lecteurs d'écran) et qu'il permet l'écoute / la parole sur ordinateur et l'écoute / la parole sur téléphone.
  • S'assurer que les événements sont accessible aux personnes utilisant lacommunication améliorée et alternative . Ceci recquiert l'offre de plusieurs façons de participer, de répondre aux questions, de soumettre des questions et d'interragir.
  • Déterminer une personne responsable de l'accessibilité qui peut offrir du soutien aux personnes ayant des enjeux d'accessibilités et des inquiétudes au niveau de la technologie utilisée.
  • Porter un casque d'écoute lors de présenter afin d'améliorer la qualité du son. Inviter les personnes participantes et présentatrices à limiter le son d'arrière-plan. Il peut être utile de s'identifier avant chaque intervention pour les personnes avec un handicap auditif. Cela permet d'améliorer la précision de la technologie de laquelle elles dépendent.
  • Décrire toutes les images, lire tout le texte qui apparaît sur l'écran et décrire les gestes pour les personnes avec un handicap visuel.
Communication
Communiquer le format de l'événement et sa durée.

'

Consulter la ressource suivante comportant des principes de design inclusifs.'

Matériel
Fournir le matériel visuel ou écrit à l'avance.
  • Utiliser un format accessible.
  • Fournir un lexique de termes qui seront utilisés pendant l'événement
Interventions
Permettre aux personnes participantes de soumettre des questions et des commentaires à l'avance.
  • Vous pouvez aussi préciser aux personnes participantes à l'avance qu'il sera possible de poser des questions pendant l'événement.
  • Permettre que les personnes puissent, de façon anonyme ou avec leur nom, faire des demandes liées à l'accessibilité.
Pause
Prévoir des moments de réflexion / pause ainsi que des moments pour les questions.
Rétroaction
Offrir des espaces de rétroaction sur l'événement
  • Inclure la rétroaction sur l'accessibilité afin de pouvoir améliorer son prochain événement.


L'accessibilité dans les rencontres

Les réunions virtuelles et hybrides virtuelles/en personne demandent des connexions Internet stables, un accès à du matériel informatique (téléphones portables et ordinateurs) et quelques connaissances technologiques.

Si vous travaillez avec des personnes  qui n'ont pas accès à l'Internet ou au matériel informatique, ces conseils peuvent être difficiles à mettre en œuvre. Cependant, il existe d'autres outils et techniques que vous pouvez utiliser, tels que les services de conférence téléphonique, les groupes de messagerie, les photos des listes d'appel, etc. Vous trouverez ci-dessous des conseils pour organiser des réunions hybrides (en personne et virtuelles), ainsi que des conseils généraux sur les réunions.

Rencontres hybrides

Blueprints for Changeoffre des trucs sur l'organisation de rencontres hybrides. La prochaine section compile certains trucs qui s'y retrouvent ainsi que des conseils provenant d'un compte-rendu développé par Training for Change.

Prérequis

Une connection Internet.

  • Il existe des solutions de contournement pour les connexions à faible bande passante, comme les options de connexion par téléphone intégrées à des plateformes telles que Zoom, mais l'inconvénient est le manque de contact visuel. 
  • Les personnes animatrices sont encouragées à brancher leurs machines sur l'Internet pour obtenir des connexions plus fiables.
  • Les personnes participantes en ligne  nécessitent un ordinateur/un téléphone intelligent connecté à Internet (sinon, elles peuvent participer en appelant à un numéro de téléphone connecté à la rencontre, par téléconférence - un service généralemennt disponible).

Une plateforme pour diffuser la réunion.

  Zoom, Google Meets ou Jitsi.

Une connaissance des technologies utilisées.

Nécessaire afin que les personnes soient en mesure de participer à une rencontre à distance.

  • Fournir des outils pédagogiques avec visuels afin que les personnes qui s'y connaissent moins en technologie puissent apprendre de façon autonome.

Préparation de rencontre

Annonce

Annoncer une rencontre de groupe le plus en avance possible (2-3 jours au moins) afin que les personnes puissent organiser leur horaire.

Matériel

Prises électriques et rallonges

  • Prévoir des prises électriques et rallonges afin que les personnes puissent connecter leurs ordinateurs. Les personnes assistant en ligne vont aussi devoir préparer leur environnement afin d'avoir assez de batterie sur leur appareil pour toute la durée de la rencontre.

Appareils électroniques

  • Inviter les personnes en présentiel à apporter leurs ordinateurs et téléphones et se connecter à la plateforme de rencontre afin que toutes les personnes participantes, peu importe le lieu où elles se trouvent, puissent voir tout le monde.
  • Si seulement une ou deux personnes du groupe se retrouvent dans l'espace virtuel, il n'est peut-être pas approprié que chaque personne soit devant un ordinateur. Vous pouvez réfléchir d'avance à l'emplacement de la caméra et du microphone dans la salle et placer les chaises à des endroits visibles pour les personnes en ligne.
  • Dans le cadre d'une réunion hybrique, il peut y avoir un micro central pour capter toutes les voix ou un micro qui est déplacé en fonction de la personne qui parle (possibilité d'avoir un micro sans fil). Une autre option lorsque les personnes sont sur leurs propres appareils est qu'elles activent leur microphone seulement lorsqu'elles prennent un tour de table.
  • Encourager les personnes en mode virtuel à utiliser des écouteurs afin de mieux entendre.

Pratiques

Voici un exemple de courriel rédigé par Blueprints for Change comportant des consignes pour se préparer à une rencontre hybride ou virtuelle. Il contient des informations utiles à partager avant une rencontre pour rendre les personnes plus à l'aise d'y participer.
Proposez une réunion préparatoire pour former et soutenir certaines personnes qui pourraient avoir besoin de votre aide pour rejoindre et participer à la réunion. Ces diapositives contiennent des informations sur la façon de participer à une réunion zoom qui pourraient être utiles. Rendez l'objectif et les résultats de la réunion explicites.

  • Fournir les points à l'ordre du jour, le but et les objectifs de rencontre
  • Rendre disponible et diffuser la documentation à consulter avant la rencontre
  • Recevoir des commentaires sur les personnes participantes quant à l'ordre du jour et leurs besoins.
  • Demander aux personnes si elles ont des besoins spécifiques en terme de traduction, interprétation ou autres accomodations possibles. Laisser un certain délai afin que les personnes aient le temps de le faire.
  • Informer les personnes si vous comptez enregistrer la rencontre afin que les personnes puissent avoir le temps d'émettre leurs préoccupations à cet effet.
  • Dans les courriels en amont de la rencontre, rappeler aux personne de télécharger les logiciels nécessaire.
  • Inviter les personnes à s'installer à l'avance de la rencontre.
Rôles possibles lors de rencontres hybrides

Responsable de...

  • Facilitation principale
  • Co-facilitation
  • Facilitation hybride : afin de faire le pont entre l'espace en personne et l'espace en ligne. S'assure que les personnes en ligne sont supportées et reste à l'affût des tours de table afin que les personnes en ligne et en présentiel puissent être entendues.
  • Visuel, diapositives et notes
  • Assistance technique : afin de changer les diapositives, faire le partage d'écran, vérifier le chat, faire des tests de son et dépanner en cas de problème technique.
  • Ambiance et énergie
  • Ordre des interventions
  • Buddies pour les personnes en virtuel lors des événements hybrides
Ajustement des dynamiques de pouvoir

Combien de personnes se connectent individuellement ou en groupe ? Combien de groupes différents sont connectés ? Certains des groupes qui se connectent ont-ils déjà un certain pouvoir (par exemple, des cercles bien établis) ?


Dans une rencontre hybride certaines situations vont avantager des personnes et en désavantager d'autres.

Considérez...

  • Les personnes qui se connectent en groupe peuvent avoir plus de facilité à créer des liens avec d'autres personnes dans la même pièce.  
  • Les personnes qui se connectent seules peuvent avoir plus de facilité à créer des liens avec d'autres personnes qui se sont également connectées seules.
  • Les personnes qui se sont connectées de la même manière que la personne qui facilite peuvent avoir plus de facilité à communiquer avec elle. 
  • Lorsque vous utilisez la boîte de discussion, les personnes connectées sur leur propre appareil ont plus de facilité à participer.
  • Lorsque des personnes se trouvent ensemble dans une salle, celles qui contrôlent l'écran, qui sont devant la caméra et/ou plus proches du microphone sont avantagées.


Début de rencontre

Commencer par des introductions et des partages.
Permettre aux personnes de s'introduire, préciser leur(s) pronom(s) et créer un espace pour créer des liens en invitant les personnes à partage quelque chose sur elles.


Par exemple, une question de partage liées au soin peut être «Quelle couleur décrit comment tu te sens aujourd'hui?»

Vous pouvez aussi choisir des questions plus légères comme « Quel livre ou film que tu nous recommanderais as-tu vu récemment? Et pourquoi?»

Prendre des notes ou enregistrer la séance pour les personnes qui ne peuvent participer à la rencontre.

Identifier une ou des personnes responsables de cette charge. Utiliser un document partagé. Envoyer les liens sur une plateforme de travail différent de la plateforme de rencontre afin d'aider les personnes qui se connectent sur leur téléphone, qui n'ont pas accès à toutes les fonctionnalités de la plateforme.


Si vous désirez enregistrer une séance, l'annoncer à l'avance afin que les préoccupations qui y sont liées puissent être adressées d'avance.

Identifier une personne ou un endroit où les personnes peuvent avoir du soutien.

Si leurs besoins ne sont pas respectés ou qu'on leur manque de respect.

Partager les consignes de participations ou des principes de groupe.

Exemple de consignes, inspirées par Aspiration Tech

  • Se concentrer sur l'écoute, et pas seulement sur ce qui est entendu.
  • Dans la mesure du possible, éviter d'être multitâches sur les courriels ou les médias sociaux.
  • Utiliser un langage simple et accessible. Éviter le jargon et les acronymes.
  • Lors de la prise de parole, essayer de faire une ou quelques brèves remarques, puis laisser les autres parler.
  • Aider à respecter l'horaire et à rester à l'heure. Aider le groupe à faire avancer le dialogue. 
  • Si on n'est pas pas en mesure d'utiliser ou de lever votre main, prendre la parole, mais essayer de ne pas interrompre les autres.
  • Rester en sourdine lorsqu'on ne parle pas.
  • Porter attention au bruit de fond et rejoindre  l'appel depuis un endroit calme si vous le pouvez. Les parents et les soignants sont certainement exemptés, mais la mise en sourdine s'applique toujours.

Pendant une rencontre

Outil

Afin de partager les temps de parole et de se rappeler des noms, on peut utiliser l'outil de la mise en cercle.


1. Placer toutes les personnes participantes autour d'un grand cercle virtuel. Demander aux personnes de dessiner ce cercle sur leur propre papier pendant que vous le montrez sur l'écran partagé avec une diapositive. 2. Lorsque vous ajoutez au cercle un groupe de personnes se trouvant dans la même pièce, les placer toutes près les unes des autres sur le cercle, dans l'ordre où elles sont assises dans leur pièce à la caméra.

3. Tout au long de la session, vous et les participants pouvez vous en servir pour vous rappeler qui est "dans la pièce".

4. Marquer un petit crochet à côté d'une personne chaque fois qu'elle prend la parole. Vous pouvez également utiliser une étoile ou un autre symbole pour suivre le moment où chaque personne intervient au cours d'une activité spécifique. Demandez à une personne de s'en charger et d'indiquer à l'animateur qui mérite un temps de parole. Voir l'exemple ci-dessous, tiré de Training for Change.

Remarque : si les personnes ont du mal à retenir les noms des autres personnes du groupe, encouragez-les à utiliser l'outil!

500p.png


Besoins spécifiques

Porter attention aux personnes qui peuvent ne pas être en mesure de : voir, entendre ou participer pleinement aux réunions virtuelles.

  • Si une personne participante est aveugle, utiliser davantage de langage descriptif afin d'illustrer ce que les personnes voient et offrir un contexte plus large.
  • Certaines personnes utilisent des lecteurs d'écran. Dans ce cas, s'assurer que la présentation utilisée a des descriptions d'images. S'assurer de ne pas utiliser des images ou GIB avec des lumières clignotantes, car elles peuvent provoquer des crises d'épilepsie, des maux de tête et des migraines.
  • Si une personne a des difficultés auditives, s'assurer d'utiliser une plateforme qui supporte le sous-titrage en temps réel.
Tours de parole
Si beaucoup de personnes désirent s'exprimer, les inviter à mettre une étoile dans le chat afin de signifier qu'elles aimeraient prendre la parole. Pour les personnes connectées par téléphone, laisser une pause avant de retourner à la liste des tours de parole afin de voir si elles ont des points à ajouter.
Qualité de la connection Internet

Ce n'est pas tout le monde qui a une bonne connection Internet.

Fermer sa caméra peut parfois aider à se faire entendre lorsqu'on a une faible connection Internet.

S'il faut en venir à ce que la personne doive mettre ses points dans le chat, lire à voix haute aussitôt que possible.

Nouvelles personnes membres

Les nouvelles personnes membres vont être moins portées à intervenir par manque de familiarité avec les pratiques de rencontre et le manque de relations existantes avec les membres du groupe.


  • Éviter l'utilisation de jargon et d'acronymes. Toujours expliquer les notions aux nouvelles personnes peu familières avec le jargon de groupe. Il est aussi possible (et recommandé) de faire un réunion d'information pré-rencontre avec les personnes membres afin de les y introduire!
  • Éviter de solliciter directement les nouvelles personnes qui ne sont peut-être pas à l'aise d'intervenir. Les powerpoint interactifs, les moments d'introspection et la possibilité d'écrire des idées dans un chat pouvant être lues par l'équipe de facilitation encouragent leur participation.
Neurodivergence et handicap
Plusieurs plateformes n'ont pas été conçues avec les besoins des personnes neurodivergentes et en situation de handicap en tête. Pour des explications sur ces besoins, voici une ressource de Rooted in Rights pour les rencontres en ligne. Plusieurs de ces points sont également développés dans lasection de cette page sur les événements virtuels.

Pour de l'information sur comment interagir avec des personnes qui manquent de respect, voir notre page Wiki sur le senti.

Fin de rencontre

Avoir une question de clôture.


La garder simple. Par exemple, «Quel est un mot pouvant être utilisé pour décrire comment vous vous sentez après cette rencontre?» ou «Partagez un compliment à une personne présente aujourd'hui.»

Envoyer les notes de rencontre et un résumé de celle-ci.


Partager ce qui a été accompli, les décisions principales ainsi qu'un enregistrement de la rencontre, si utile.

Fournir une façon de soumettre des questions, suggestions ou commentaires.

L'accessibilité dans les programmes, services et emplois

Cette section va au-delà du contexte militant non-salarié, mais elle peut tout de même s'y rattacher.


Plusieurs aides financières existent afin de rendre des programmes, services et emplois plus accessibles.


Les pratiques des organisations occupent une grande place dans l'accessibilité. La vitesse d'exécution des tâches attendue, la flexibilité ainsi que l'ouverture d'esprit de l'équipe et les accomodements pouvant être offerts sont d'autres facteurs importants concernant cet enjeu.


Ressources


L'accessibilité dans les communications

Ce point vient répondre à une question posée par une personne participante au webinaire sur les structures donné par le HUB concernant l'accessibilité dans les communications médiatiques des groupes militants. Vise la connaissance (le fait de savoir quelque chose), la compréhension et l'accessibilité de l'information.


Général

Penser à l'accessibilité des communications avant même leur parution.
  • Se renseigner sur les types de handicappouvant affecter l'accessibilité des des communications.
  • Lorsqu'un document est publié en ligne, rendre disponible une version HTML (le seul format universel actuellement)
  • Inclure des illustrations visuelles et des descriptions de celles-ci.


Forme du texte

  • Éviter les polices d'écriture avec empattements ou en italique
  • Choisir des couleurs contrastées
Vérifier le contraste des couleurs choisies grâce à Contrast Finder
  • Lors d'événements en présentiel, avoir des copies papier à distribuer aux personnes n'ayant pas accès à un ordinateur
  • Découper le contenu
  • Utiliser des phrases courtes
  • Utiliser de courts paragraphes
  • Utiliser des listes plutôt que des paragraphes
  • Utiliser des colonnes moins larges
  • Utiliser une taille du texte suffisante
  • Utiliser une interligne agrandi à 1,5
  • Illustrer le texte avec des images ou des vidéos


Contenu

  • Utiliser un langage simple
  • Favoriser l'écriture épicène (non genrée)
Exemple : la communauté étudiante (à préconiser)
Voir le Guide d'écriture inclusive du HUB
Les points et les points médians sont à éviter en cela qu'ils peuvent entraver la tâche des lecteurs d'écran. La féminisation des propos n'inclut pas les personnes non-binaires [5] .


Des trucs pour maximiser l'accessibilité selon le type spécifique de document en ligne ( textes Word, formulaires Word, tableurs Excel, présentations PowerPoint, documents PDF ) disponiblesici


Il est possible de tester l'accessibilité pour les personnes avec un handicap visuel avec des lecteurs d'écran comme NVDA, JAWS, Window-Eye et Voice Over.


Spécifique à des sites internet

Pour tester l'accessibilité d'un site internet, il est possible d'utiliser l'outil WAVE.


  • S'assurer que les options s'affichant avec la souris puisse aussi s'afficher (ailleurs au besoin) en utilisant uniquement un clavier.
  • Rendre le surlignement de texte possible


Spécifique à des vidéos

  • Ofrir du sous-titrage
  • Offrir une transcription textuelle




L'accessibilité dans la culture organisationnelle

Ce type d'accessibilité avait été qualifié d'accessibilité dans la formation des équipes par le Collectif Accessibilité Universelle, mais nous l'avons requalifié de la sorte afin de mettre en lumière le caractère large de l'accessibilité dans la façon dont elle est véhiculée par les membres d'un groupe. Plusieurs des mesures présentes dans la section L'accessibilité dans l'organisation d'événements peuvent être reprises à l'échelle de l'organisation. Nous vous conseillons de lire cette section  (qui creuse davantage les besoins propres à différents groupes) si ce n'est pas déjà fait.


Les prochaines composantes de l'accessibilité des milieux militants sont tirés des écrits de :  


  • Liz Kessler, une personne qui se qualifie d'handicapée et s'implique dans le milieu pour la défense des droits étudiants, de la justice pour personnes en situation de handicap, de la justice climatique et de la solidarité aux luttes autochtones. Ses conseils ont été généralisés afin d'inclure davantage d'identités. [6]


  • Lee, une personne militante en situation de handicap, queer, trans et autiste. [7]


Leurs conseils ont été élargis afin d'englober davantage d'identités.


Le HUB valorise les savoirs issus de l'expérience personnelles des gens. C'est pourquoi nous avons inclus des ressources tirées de blogues rédigés par des personnes vivant les enjeux que nous abordons. Elles sont les mieux placées pour savoir ce qui leur est accessible. Chaque expérience personnelle est distincte, ces pratiques sont des exemples de choses qui peuvent être faites plus rendre un milieu plus accessible. 

Ne pas s'attendre à ce que tout le monde travaille autant
Différentes capacités, différentes limites...

Intégrer des discussions régulières sur les limites personnelles et de groupes

Permet de mettre en place des conditions pour que chaque personne puisse donner son consentement de manière active et enthousiaste lorsqu'elle en a la capacité. Cela favorise aussi le respect de ces limites.


« Parler de ses limites signifie que certaines personnes auront plus de chance de dire non à court terme, mais ça fera des militants qui seront plus actifs
dans le long terme.»

Accepter les personnes qui sont moins fiables. Ne pas dépendre d'une personne pour la tenue d'une activité.
Permet de réagir face au désengagement de dernière minute lié à des conditions ou situation personnelles. Accepter ces imprévus et s'intéresser à ce dont la personne qui s'est désengagée a besoin et les raisons derrière celui-ci si elle est à l'aise de les partager.

Ne pas surcharger l'horaire

Pas besoin de suivre le « 9 à 5 capitaliste (et contre-intuitif)».

Prévoir des temps de pause
Et ne pas avoir des réunions en plus pendant les temps de pause qui sont particulièrement importants pour certaines personnes. Cela aurait pour effet de les exclure automatiquement de ces espaces. 

Se concentrer sur le contenu (plutôt que la façon dont il est dit)

Certaines personnes vont exprimer des idées ou des commentaires en pleurant ou avec colère plutôt qu'en utilisant des formulations du type  «je me sens...» et «je pense...». Ce qu'elles disent est tout aussi valide.

Créer des communautés qui restent au-delà de l'action militante

Lorsqu'une personne prend une pause d'activités militantes, l'accès au soutien et contact social de la communauté militante permet la résilience des membres et la floraison du groupe.

Écouter les personnes qui vous parlent de ce dont elles ont besoin
Les normes sociales sont adaptées à certaines identités plutôt qu'à d'autres. Si vous vous y sentez à votre aise et que d'autres personnes vous expriment que non, il est peut-être temps de vous mettre en action afin qu'elles aussi se sentent confortables...

Accepter que l'accessibilité est un processus.

Il n'y a pas de ligne d'arrivée définie, il faut rester à l'écoute et prêter attention aux personnes autour de nous.

Comprendre le privilège intellectuel et reconnaître qu'il existe de nombreuses formes d'intelligence.
« Accentuer l'intellectualisme (le privilège intellectuel) renforce l'idée que les gens devraient se conformer à une forme d'intelligence – c'est-à-dire, la soi-disant intelligence comme définie dans les milieux blancs, corporellement valides, élitistes, et académiques. Reconnaissez qu'il existe de nombreuses formes d'intelligences, que les gens sont belles ou beaux & merveilleuseux quelle que soit l'intelligence perçue. »

Ne pas faire d'interprétation concernant le contact visuel ou le langage corporel

  • Demander avec de toucher une personne (même pour un câlin)
  • Ne pas imposer de contact visuel

Prendre en compte le classisme et le validisme (ou capacitisme) intériorisé
Lorsqu'on demande l'occupation de quelqu'un, cela peut créer un sentiment d'exclusion pour des personnes avec certaines identités. Ce n'est pas tout le monde qui a le privilège qui accompagne le fait d'avoir un emploi : lien social, revenu plus élevé et parfois, assurance-santé.

Déconstruire les politiques du désir« Les personnes qui sont le plus souvent «sur le devant de la scène» dans nos communautés bénéficient du privilège blanc, du privilège d'attractivité (ou de corps), du privilège de corps valide, et du privilège de classe. Le privilège d'attractivité/de corps signifie que les personnes s’intègrent plus facilement à la construction dominante de l'attractivité/beauté. »

Avoir une attention particulière pour les perspectives intersectionnelles

Les perspectives intersectionnelles sont celles de personnes qui vivent plus d'une identité sociale limitant leur accessibilité à des espaces. Voir intersectionnalité

Remettre en question ses attentes

Créer des habitudes reliées à l'accessibilité

Par exemple, l'utilisation d'une liste de planification adaptée au projet ou au processus en cours aide à les membres de l'équipe à développer des réflexes quant aux aspects d'accessibilité à considérer lors de l'organisation d'une activité. Le UK Mutual Aid a développé une liste spécifique à la tenue d'événement en présentiel, hybrides ou en ligne sur lequel vous pouvez vous baser pour adopter des pratiques spécifiques dans vos équipes.


Ressources

Commment rendre votre milieu militant lus inclusif pour les personnes neurodivergentes (version française, version originale non-disponible)


Dating from the Margins : Desexualizing and Cultural Abuse


Your Social Movement Needs to Be Inclusive of Neurodiversity - Here Are 8 Ways to Make it Happen! (lien de la republication de l'article original n'étant plus disponible en ligne)


This is Disability Justice


Increasing Neurodiversity in Disability and Social Justice Advocacy Groups


How to be an Ally to Disabled & Neurdiverse Folks in Activist & Academic Communities (article original) et Comment être une alliée pour les personnes handicapées et neurodiverses dans les communautés militantes et universitaires (version française)

L'accessibilité dans le contenu

Cette section ne se retrouve pas parmi les 4 formes d'accessibilité universelle du Collectif Accessibilité Universelle. Elle a été inspirée de la documentation de UK Mutual Aid. [8]

  • Si des sujets concernant des personnes PANDC sont à l'ordre du jour, il importe que ceux-ci soient apportés spécifiquement par des personnes de ces groupes.
  • Valider avec les personnes participantes et invitées le langage épicène (sans genre) à préconiser.
  • Faire un avertissement de contenu avant de mentionner du contenu potentiellement générateur d'émotions

Ressources

Diapositives de l'atelier donné par Ex Aequo


Accessibility Checklist de UK Mutual Aid


Outils et guides - Altergo


Kéroul


How to be an Ally to Disabled & Neurdiverse Folks in Activist & Academic Communities (article original) et Comment être une alliée pour les personnes handicapées et neurodiverses dans les communautés militantes et universitaires (version française)


Increasing Neurodiversity in Disability and Social Justice Advocacy Groups

Research Paper : Neurodiversity at work

Laboratoire de promotion de l'accessibilité du web


Règles pour l'accessibilité des contenus Web (WCAG 2.1)


Diapositives de l'atelier d'Ex Aequo


Si vous avez des corrections ou des ressources complémentaires à nous partager en lien avec ce contenu, vous pouvez contacter isabelle@lehub.ca.


Revenir à la page d'accueil


Creative commons.png
Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.